[PS4] Test de Deadpool.


Deadpool est un héros issu du monde Marvel au passé trouble. Wade Wilson, mercenaire patenté travaille pour une cellule secrète de la CIA. C'est un être arrogant, mégalomane, imprévisible et vulgaire, atteint de schizophrénie. Sa propension à la violence fait de lui l'assassin idéal jusqu'au jour où, découvrant qu'il est atteint de nombreuses tumeurs et que sa fin est proche, il décide de servir de cobaye. En découleront une série d'événements qui feront de lui Deadpool, anti-héro au pouvoir de guérison et de régénération mais à la peau craquelée l'obligeant à porter son costume caractéristique.

Deadpool sur PS4 est une version remasterisée du jeu éponyme sortie sur PS3 en 2013 et dont le contenu est identique à l'exception de l'ajout de deux cartes défi en bonus ("GRT Plaza" et "Inside the Tower") et des costumes X-Force et D-Pooly. Le titre se classe dans la catégorie de Beat'em All avec une composante TPS (jeu de tir à la troisième personne.)

L'histoire débute avec un Deadpool, au mieux de sa forme, affalé dans son canapé et en pleine discussion avec les voix qui se tapent l'incrust' dans sa tête à propos du jeu vidéo qu'il va réaliser avec High Moon Studio (ce même jeu que vous venez de lancer). Très vite Deadpool va être amené à traquer son ennemi Mr Sinister.

DES GRAPHISMES PAS VRAIMENT NEXT-GEN.
Dans cette nouvelle version, Deadpool a droit à des graphismes en Full HD à 60 images par seconde. Les phases pré-calculées telles que les phases de transition sont en général plutôt belles. Cependant, impossible de dire que les graphismes nous en mettent plein la vue durant les phases de jeu car les décors en eux même n'ont rien de très remarquables. Ce n'est pas moche mais ce n'est pas beau non plus: les décors et textures ne sont pas assez travaillées, c'est assez terne et par moment même assez grossier. Clairement on ne jouera pas à Deadpool pour ses graphismes mais heureusement, l'animation est parfaite et notre anti-héro bien modélisé. Cette fluidité dans les déplacements et les combats donne au titre un aspect vraiment dynamique, nous y reviendrons lorsque nous aborderons le gameplay.

Si les éléments négatifs abordés précédemment, n'impactent pas forcément l'expérience de jeu, il y'en a un, par contre, qui a un impact extrêmement négatif au niveau de l'histoire et de l'immersion c'est la taille des sous-titres. En effet, une des caractéristiques de Deadpool c'est d'avoir énormément de dialogues, que ce soit en dehors ou durant les combats. La voix de notre anti-héros étant en anglais, le jeu a été sous-titré mais la taille choisie est bien trop petite.
Cliquez pour Agrandir
Il en résulte qu'il est extrêmement difficile voir impossible de lire, selon le contexte. On perd donc beaucoup de l'humour du titre, du déroulement de l'histoire. J'avoue avoir du mal à comprendre ce choix. A titre de comparaison, les instructions de jeu, comme par exemple "Appuyer sur O pour ..." ont une taille deux fois plus importante comme vous pouvez le voir sur la capture ci-contre.

C'MON BRO, FAIS PÉTER LES WATTS.
Avec un héros de cette trempe, on aurait pu s'attendre à une bande son au top, très pêchue. Sans être mauvaise, la bande son ne s'impose pas, ce qui fait que l'on a tendance à ne pas trop y prêter attention. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose puisqu'elle apporte des éléments d'ambiance de façon subtile et ne gène pas à l'immersion du joueur sauf quand elle est à côté de la plaque. Vous devez vous demander "Comment cela ?", la réponse est finalement assez simple. Bien qu'elle soit souvent bien adaptée, il peut arriver qu'on ait à faire à une musique douce alors que l'on est en plein milieu d'un massacre de grande ampleur. A l'instar de l'aspect graphique, l'aspect audio ne brille pas mais n'est pas mauvais non plus, il fait le job sans plus.
Mention spéciale cependant pour les voix des différents protagonistes qui sont vraiment bien faites et bien jouées. Elles sont très agréables à écouter et apportent un vrai plus à l'univers.

ÇA C'EST DE LA BONNE BASTON !
Même si, comme nous avons pu le voir, graphisme et bande sonore ne font pas partis du haut du panier de la scène vidéo ludique, au niveau du gameplay Deadpool atteint ses objectifs. D'un beat'em all nous attendons une multitude de combats dynamique, que ça "pète dans tous les sens", que l'on puisse se débarrasser des ennemis avec entrain et c'est exactement ce que propose Deadpool. Les déplacements sont fluides, les attaques assez faciles à placer sans pour autant cantonner le joueur à l'appui frénétique sur un seul bouton, bien au contraire puisqu'il vous sera possible de choisir parmi 3 armes blanches, 4 armes à feu et 4 gadgets destructeurs pour vous débarrasser des ennemis. Vous portez sur vous une arme blanche, une arme à feu et un gadget. Pour chaque arme, il est possible de faire un coup fort ou faible. Le fait de panacher coups forts et faibles ainsi que le type d'attaque (au katana ou par arme à feu) permettra de déclencher des combos destructeurs. De plus, chaque coup remplit une jauge "Momentum" qui, une fois pleine, offre la possibilité de déclencher une attaque dévastatrice qui ne laissera aucun survivant autour de vous. 

Chaque combat vous fait gagner des points DP qui permettent d'acheter de nouvelles armes mais également d'améliorer les compétences inhérentes à ces dernières. Ces points peuvent également être utilisés pour augmenter les compétences de Deadpool lui même. Le choix d'une arme à feu plutôt qu'une autre n'a pas vraiment d'importance, les différences entre elles étant relativement minimes mais cela permet de faire varier légèrement le gameplay. Il en est de même au niveau des armes blanches. 

En ce qui concerne la prise en main, celle-ci ne nécessite pas de délai particulier d'adaptation, le fun est immédiat même si la totalité des boutons du joystick sont mis à contribution. A noter que lors des combats, la caméra a parfois voir souvent du mal à suivre et ne va donc pas se positionner correctement. Autant dans certains jeux, les soucis de caméras sont rédhibitoires pour moi, autant ici, cela ne m'a pas vraiment gêné. Les combats étant tellement dynamiques et mobiles, on apprend très vite à se replacer sans que cela n'altère la qualité du jeu.

Si je devais trouver un aspect négatif au gameplay, ce serait le bouton "rond" qui sert à se téléporter, pour fuir et éviter un coup par exemple, mais également à faire une contre-attaque quand le symbole apparaît au dessus d'un ennemi. Ces deux fonctionnalités sont vraiment extrêmement utiles et performantes et le fait qu'elles soient assignées au même bouton ne pose en général pas de problème...sauf quand vous devez affronter certains adversaires très coriaces qui sont accompagnés d'adversaires basiques. Certains "gros méchants" sont capables de faire mordre la poussière à Deadpool en 2 ou 3 coups et disposent d'une vie plus que conséquente. Pour les tuer pas d'autres solutions que de se diriger sur eux, les frapper une fois ou deux, puis se téléporter pour s'éloigner avant qu'il ne puisse nous toucher puis de recommencer tant qu'ils sont debout. Vous connaissez peut-être cette technique sous le nom de Kiting.  Globalement cela fonctionne bien, sauf quand ces charmants golgoths sont accompagnés d'une nuée d'adversaires de base qui vous court après. Pourquoi ? Parce que bien souvent au moment de vouloir prendre de la distance, le symbole de contre-attaque apparaît au dessus de la tête d'un ennemi collé à vous. Au lieu de vous éloigner, vous restez donc à côté du molosse qui vous met une belle raclée. Préparez-vous à mourir pas mal de fois, c'est pas mal frustrant surtout dans certains passages où il n'est pas forcément facile de faire le ménage au sein des ennemis de base. Heureusement, cette problématique n'arrive que rarement et le reste du temps on s'éclate à se battre au corps à corps ou à distance, au choix.

Deadpool - PS4

EN CONCLUSION ?!
J'ai adoré l'univers de Deadpool ! Alors oui, il est vulgaire, violent, hystérique dès qu'une paire de seins est à portée de vue, complètement à l'ouest par moment mais l'humour est extrêmement présent, les phases où il se retourne pour s'adresser directement au joueur sont vraiment excellentes et donnent un caractère particulier à ce titre. Le système de combat ultra dynamique et visuellement agréable apporte un fun immédiat et on prend son pied à botter les fesses des ennemis, même si cela manque un peu parfois de variété dans les combats.

Mais voilà, l'ambiance du titre et la qualité de l'animation ne font pas tout. L'expression "Le diable est dans les détails" prend ici tout son sens puisqu'au final ce sont certains points de détails qui plombent le titre. Tout d'abord, le choix extrêmement malheureux de la taille de la police de caractère utilisée pour sous-titrer les dialogues rendant difficile voir impossible de lire les très nombreux dialogues. Les graphismes, ensuite, pas assez travaillés au niveau des décors et de certains ennemis et la musique parfois pas toujours en accord avec l'action donne une impression de titre pas fignolé. 

Est-ce que je vous conseillerez Deadpool ? Oui car l'atmosphère est vraiment fidèle au comics, le titre représente un défouloir sympathique et l'aspect un peu pauvre des graphismes s'estompe devant le plaisir de "fighter" à tout va mais..
  • Si pour vous, c'est avant tout l'aspect graphique qui compte alors passer votre chemin.
  • Le prix du jeu ne me paraît pas justifié quand on voit que l'on trouve un "Uncharted : The Nathan Drake Collection" au même prix alors qu'il comprend trois jeux remasterisés avec une qualité technique supérieure. A une 30aine d'euros, le tarif serait déjà plus raisonnable.
Deadpool aurait pu être un très grand jeu, il en avait largement le potentiel, dommage que tout cela soit hypothéqué par un aspect technique pas suffisamment maîtrisé ou bâclé. Malgré tout, je dois avouer que j'ai beaucoup aimé ce jeu et que j'y rejouerai avec plaisir.


N'hésitez pas à visionner notre vidéo de gameplay pour vous faire une idée plus précise.




On a aimé !
Le personnage de Deadpool fidèle à celui des comics.
Un gameplay globalement facile à prendre en main, très dynamique et procurant un fun immédiat.
L'humour omniprésent, bien que celui-ci soit souvent potache ainsi que les phases où Deadpool s'adresse directement au joueur.
Des petits délires tels que des niveaux en style 16 bits ou en 2D avec scrolling horizontal.

On est moins fan...
Les sous-titres bien trop petits et qui gâchent fortement l'immersion dans le jeu en limitant voir empêchant de suivre les dialogues.
Le bouton bouton "rond" servant en même temps à fuir (téléportation) et à contrer vous fera mourir plus d'une fois et pester contre ce choix qui heureusement se limite à des situations spécifiques.
L'IA parfois un peu légère.
Les graphismes pas forcément à la hauteur d'une console Next-Gen.

Infos complémentaires...
Date de sortie : 20/11/2015
Développeur : High Moon Studios
Editeur : Activision
Genre : Beat’em all / TPS
Support de test: dématérialisé, fourni par Activision.

Partager sur Google Plus

Article par ikekreham

Rédacteur sur Geek Players Club (http://www.geekplayersclub.fr/)
Testeur Nintendo pour JeGeekJePlay (http://www.jegeekjeplay.fr/)
Accros aux nouvelles technos, informatique, domotique, jeux vidéo et tout ce qui se bidouille sont mes amis.
    Commentaire Blogger
    Commentaire Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire