Test de Zombie Vikings sur PS4


QUAND MYTHOLOGIE NORDIQUE ET ZOMBIES SE RENCONTRENT
Prenez un zeste de mythologie nordique, ajoutez-y une touche de zombie, une bonne dose d’action et saupoudrez d’une bonne quantité d’humour totalement déjanté et vous obtiendrez Zombie Vikings, le dernier titre du studio Zoink!. Si vous êtes féru de jeux indépendants alors ce nom ne vous est certainement pas inconnu puisque c’est à ce même studio que nous devons l’excellent et non moins décalé « Stick It to The Man! » sortie en 2014.  Une nouvelle fois donc le studio nous projette dans un univers complètement loufoque puisque l’histoire de ce beat’em all débute avec Odin se faisant dérober son unique œil valide par Loki. Un homme, que dis-je, un dieu tel qu’Odin ne pouvant se résoudre à une telle déconvenue, celui-ci va alors ressusciter 4 valeureux vikings à qui il va demander de retrouver Loki afin de récupérer son œil. C’est ainsi que vous pourrez faire la connaissance de Gunborg, Seagurd, Caw-kaa et Hérissou.

Chaque héros peut sauter, frapper et parer les attaques mais il possède également un coup spécial qui lui est spécifique. Ainsi, Gunborg pourra gonfler jusqu’à l’explosion, provoquant des dégâts importants aux ennemis et Seagurd fera sortir de son corps une pieuvre, visiblement très en colère, qui n’hésitera pas à frapper de ses tentacules les ennemis présents. Caw-kaa et Hérissou possèdent également un coup spécial que je vous laisse le soin de découvrir, histoire de conserver un peu d’effet de surprise.

En début de partie et entre chaque niveau, il vous sera possible de choisir le personnage que vous souhaitez contrôler ainsi que son équipement : arme et rune d’amélioration. Tout comme pour l’histoire en elle-même, l’humour est également présent à ce niveau puisqu’il vous sera possible de choisir des armes aussi improbables qu’une épée en forme d’arête de poisson, une massue officielle du fan club des licornes ou encore la « masse du Masöchiste ». En ce qui concerne les runes, celles-ci vous permettront d’augmenter les capacités du personnage qui l’utilise, il sera ainsi possible, entre autre, d’augmenter sa jauge de vie, sa capacité de régénération ou d’apprendre à faire des doubles sauts.

UNE ATMOSPHÈRE, UNE AMBIANCE UNIQUE.
Une fois prêt à en découdre, vous allez vous lancer dans une quête qui vous fera visiter près de 30 niveaux où l’on retrouve indubitablement la patte caractéristique du studio Zoink!. Ainsi chaque niveau de ce beat’em all à scrolling horizontal aura un level design bien étudié avec des graphismes mêlant 2D et 3D pour un résultat très réussi. Les personnages, les décors et ennemis semblent tout droit sortis de cartoons, impression renforcée par les couleurs utilisées mais également par les mouvements des divers protagonistes. De ce côté-là, c’est du tout bon et on en prend plein les yeux.

La bande son qui accompagne le titre est d’une efficacité redoutable et s’intègre à merveille dans le gameplay. Les commentaires audio des personnages finissent de parachever la création d’une atmosphère unique en son genre. Sans oublier que tout au long de votre aventure, vous en apprendrez régulièrement davantage sur l’histoire des 4 joyeux drilles.

UN GAMEPLAY ASSEZ CLASSIQUE MAIS EFFICACE.
Les ennemis rencontrés ne sont pas tous de force égales dans un niveau et peuvent être classés selon 3 catégories : les faibles, les moyens et les forts. Si les deux premières catégories ne posent pas le moindre problème en Solo, ce ne sera pas forcément le cas pour la dernière catégorie mais cela passera pour peu que vous vous serviez judicieusement du blocage, qui utilisé au bon moment, repousse les ennemis et vous donne alors un léger avantage stratégique. Durant votre exploration, il vous faudra récupérer les coffres et les pièces laissées sur votre passage, celles-ci vous permettront d’acheter de nouvelles armes et de nouvelles runes soit lors du changement de niveau soit dans des boutiques présentes dans certains d'entre eux. Par ailleurs, les zombies étant friands de cerveaux, c’est bien connu, n’hésitez pas à ramasser ceux qui traîneraient à votre portée puisqu’ils vous permettront de restaurer une partie de votre vie.


Les fins de niveaux seront, quant à elles, très régulièrement l’occasion pour vous de rencontrer un boss souvent assez ardu à vaincre mais toujours sympathique grâce au récit qu’il fait avant de démarrer le combat.

Le gameplay est dynamique, massacrer les ennemis sera un délice mais Zombie Vikings n’est pas que violence puisque certains puzzles viendront émailler votre quête afin de vous permettre d’accéder à des trésors apparemment inaccessibles. On pourra regretter malgré tout un aspect un peu répétitif heureusement « cassé » par des niveaux où vous devrez, par exemple, courir à perdre haleine pour éviter de vous faire rattraper par un ennemi ou un boss.

SOLO ET MULTI, DEUX EXPÉRIENCES DE JEU DIFFÉRENTES.
Zombie Vikings peut se jouer en solo ou jusqu’à 4 joueurs simultanément en mode coopération, que ce soit en local ou via internet. Le choix de jouer seul ou à plusieurs va littéralement transformer l’expérience que vous pourrez avoir. En effet, lorsque l’on joue à plusieurs, le mot coopération n’est pas vain puisqu’il vous faudra vraiment vous appuyer sur vos camarades. Il vous sera ainsi possible d’atteindre des zones qui ne seraient pas accessibles en mode Solo. Comment ? Tout simplement en embrochant avec votre arme un autre joueur qui aura fait de même à un joueur qui aura lui aussi fait de même, et ainsi de suite. On se retrouve alors avec une sorte de brochette de joueurs prenant tout l’écran et à même d’atteindre les recoins les plus isolés. Il sera aussi possible aux différent joueurs de fusionner afin de donner vie à un zombie géant qui détruira tout sur son passage. Par ailleurs, il y a également des sortes de petits jeux ou des défis qui vous permettront, à certains endroits de vous affronter, le gagnant repartant avec une récompense. Autre point qui a son importance, lors d’une partie à plusieurs, si votre jauge de vie se vide complètement, vous mourrez décapité mais pourrez continuer à aider vos coéquipiers pendant quelques secondes en « vomissant » littéralement un liquide verdâtre en direction de vos ennemis. Pas très ragoutant certes mais diablement efficace.

En mode multijoueur, on regrettera cependant le fait qu’il ne soit pas toujours très simple de se retrouver dans la cohue ambiante lorsque l’on joue à 4 et que l’écran contient des ennemis. Il arrive alors qu’on se rende compte seulement au bout de quelques secondes que l’on est en train de taper dans le vide à l’autre bout de l’écran. Heureusement après une période d’adaptation le phénomène a tendance à diminuer sans pour autant disparaître.

A noter que faute de joueurs présents sur internet malgré plusieurs tentatives à des heures différentes, je n’ai pu tester le mode coop par internet.


 

ET LA DURÉE DE VIE DANS TOUT CA ?
En plus de ses 27 niveaux qui forment la trame historique, vous trouverez des quêtes secondaires, comme par exemple retrouver le chat d’une sorcière aveugle, qui rajouteront du contenu à ce jeu qui n’en manque pourtant déjà pas. Difficile de donner une indication précise du nombre d’heures de jeu tant ceci peut varier en fonction que vous jouiez en Solo ou en Multi, que vous fassiez les quêtes secondaires ou non. Mais quoi qu’il en soit celle-ci est dans la moyenne des jeux que l’on trouve sur le PSN.

De plus, une fois le mode histoire terminé, vous avez la possibilité d’affronter vos amis au sein du mode arène. Dans ce mode, il vous sera possible de vous affronter dans des joutes épiques pour montrer votre force mais vous pourrez aussi faire une petite partie de football tel qu’on le jouait dans le temps.

CONCLUSION, JE ME JOINS DANS LE COMBAT CONTRE LOKI OU NON ?
Le style très particulier que ce soit au niveau esthétique ou humoristique insufflé par le studio ZOINK! ne plaira sans doute pas à tout le monde tant l’humour est quelque chose de personnel et diffère d’un individu à l’autre mais je pense sincèrement qu’il serait dommage de passer à côté d’un titre comme Zombie Vikings. Cependant, je ne saurais que vous conseiller d’y jouer en mode coopération avec des amis car c’est dans cette configuration que le titre exprime pleinement son potentiel et qu’on en arrive à s’amuser comme des fous et à rire à gorge déployée. Alors certes le titre n’est pas exempt de défaut comme vous avez pu le lire mais ceux-ci ne devraient pas vous empêcher de tester ce jeu, qui j’en suis sûr vous fera passer de grands moments d’amusement.


À noter que ce test a été réalisé avec la version 1.03 du jeu disponible depuis fin septembre, cette version ayant corrigé la plupart des problèmes rencontrés lors de la sortie.


On a aimé !
L’ambiance et l’humour omniprésent.
L’aspect graphique et esthétique.
Le mode coopération qui est extrêmement fun.
Le mode Arène et son match de foot assez délirant.

On est moins fan...
Parfois un poil répétitif.
Difficile de savoir où on se trouve en mode coop.
De rares bugs résiduels.

Partager sur Google Plus

Article par ikekreham

Rédacteur sur Geek Players Club (http://www.geekplayersclub.fr/)
Testeur Nintendo pour JeGeekJePlay (http://www.jegeekjeplay.fr/)
Accros aux nouvelles technos, informatique, domotique, jeux vidéo et tout ce qui se bidouille sont mes amis.
    Commentaire Blogger
    Commentaire Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire