Aurion: Legacy of the Kori-Odan, vidéo de gameplay et campagne Kickstarter.

Si vous avez eu l'occasion de suivre ou de vous rendre à la Gamescom cette année alors Aurion: Legacy of the Kori-Odan du studio Plug In Digital Label ne vous est peut être pas inconnu. Mais si ce n'est pas le cas, sachez que derrière ce titre se cache un Action-RPG en cours de développement par le studio africain Kiro'o Games basé dans la ville de Yaoundé au Cameroun.

Vous incarnez Enzo Kori-Odan, le prince de Zama, qui s'apprêtait à vivre ce qui aurait dû être la plus belle journée de sa vie. Il devait épouser Erine Evou, son amour de toujours et être couronné roi mais c'était sans compter sur la perfidie de son beau-frère qui choisi ce moment précis pour renverser Enzo au moyen d'un coup d’état. Exilé, vous parcourez le monde avec Erine en quête de soutien. Il vous faudra notamment réunir votre Héritage Aurionique pour retrouver le trône.

Le gameplay est inspiré de la série des « Tales of » et se veut très dynamique, et créatif, proposant des séquences de combats 2D en temps réel et une trame narrative qui vous plongera profondément dans la culture africaine, ses mythes et ses traditions.

Aurion: Legacy of the Kori-Odan est en développement depuis plusieurs années déjà et il manque au studio quelques milliers d'euros pour le finaliser. Le studio s'est alors, assez naturellement, tourné vers le financement participatif et c'est la plateforme Kickstarter qui a été choisie. Au moment de la rédaction de cet article, le projet a déjà récolté près de 9500€ sur les 40.000€ nécessaires.

Si vous souhaitez découvrir un peu plus ce titre, n'hésitez pas à visionner le trailer ci-dessous ou à vous rendre sur la page Kickstarter.


Partager sur Google Plus

Article par ikekreham

Rédacteur sur Geek Players Club (http://www.geekplayersclub.fr/)
Testeur Nintendo pour JeGeekJePlay (http://www.jegeekjeplay.fr/)
Accros aux nouvelles technos, informatique, domotique, jeux vidéo et tout ce qui se bidouille sont mes amis.
    Commentaire Blogger
    Commentaire Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire